Skip to Content

Category Archives: Events

Port de Bujumbura : le trafic maritime se densifie de nouveau

Début de ce mois, dix bateaux ont accosté dans le port de Bujumbura dans un petit intervalle de temps. De quoi réconforter la société concessionnaire de ce port, Global Port Services Burundi, GPSB.

Des bateaux immatriculés en RD Congo et  au Burundi. 1er mars, arrive « MV Bihanga » avec 11,4 tonnes de clinker, matière première entrant dans la fabrication du ciment de Burundi Cement Company (Buceco).  Le bateau « Sagamba » était arrivé la veille avec 1.200 tonnes de clinker et 3 tonnes de manioc sec.  A leur arrivée, des camions de  la société Buceco attendaient dans le vaste parking de GPSB, près des grues pour charger le produit. Pas de perte de temps au port. Aussitôt un bateau arrivé, il est presqu’aussitôt déchargé.

Pour revenir à la fréquentation du port,  ce même jour du 1er mars, « MV Byamwezi », un bateau flambant neuf immatriculé au Congo jetait l’ancre dans le port de Bujumbura pour la première fois. Cargaison : 1.500 tonnes de  ciment.  Le 6 mars  arrivera   le  « MV Asifiwe 2 », un bateau immatriculé lui aussi au Congo. Il  transportait  950 tonnes de sucre. Le  lendemain, ce fut  le tour de  « Teza », « Tora » et « Rwegura »,  des bateaux immatriculés au Burundi d’arriver au port de Bujumbura. Total de la cargaison : 2.500 tonnes de ciment.

Service rapide  et lueur au bout du tunnel

A Chaque arrivé de bateau, le personnel de GPSB est mobilisé pour rendre le meilleur service de manutention.  « Le déchargement peut prendre un ou deux jours ». Témoigne David Mbondo, capitaine du bateau « MV Asifiwe 2. Le marin ajoute que  son bateau fait deux ou trois tours par mois entre le port de Bujumbura et le port de Mpulungu en Zambie « pour peu que la marchandise à transporter soit  disponible ».

Au sujet justement de la disponibilité des marchandises,  armateurs et GPSB  peuvent rêver de  lendemain qui chantent. Selon le  président de l’Association des Commerçants du Burundi (Acobu),  Antoine Muzaneza,  il y a bel et bien reprise de l’activité économique au Burundi après l’année sombre de 2015. Le ballet des  navires sur le lac Tanganyika  en est une preuve  indiscutable.  Il ajoute que la reprise ne se remarque pas seulement dans la densification du cargo maritime. Elle se traduit aussi par des cortèges  de camions chargés de  marchandises sur la RN1 Kayanza-Bujumbura et sur la RN2 Gitega-Bujumbura.

Selon M. Muzaneza, le trafic lacustre sur le Tanganyika a de beaux jours devant lui. « Il est  rapide et peu onéreuse par rapport au trafic routier », fait-il observer. Et de regretter que le rail Kigoma-  Dar-Es-Salaam ne soit pas encore au point pour que les commerçants burundais et même de la sous-région commencent à exploiter et ce chemin de fer et le lac Tanganyaka. «  Avec ce chemin de fer et le  lac,  nous allons gagner au moins 80% des frais de transport ».

Au port de Bujumbura,  les autorités de GPSB se félicitent de cette reprise économique et sont confiantes que le trafic lacustre ira s’intensifiant.

Signalons que GPSB dispose de nombreux et volumineux hangars  de déchargement  des marchandises et cette société rassure ses clients qu’elle est bien  outillée pour les opérations de manutention des n’importe quel nombre de bateaux qui seront au port de Bujumbura.

0 0 Continue Reading →

GPSB : des vœux dans l’allégresse

Le personnel de la société concessionnaire du port de Bujumbura, Global  Port Services Burundi (GPSB) a échangé les vœux de nouvel an  vendredi 24 février au bar « La Pirogue ».

Immense joie  des  employés de GPSB qui communiaient avec leur directeur général au bord du lac Tanganyika, non loin du port de Bujumbura.  Un invité inhabituel : le DG de l’Autorité maritime, portuaire et ferroviaire (AMPF), Gérard Nyandwi.

« Je voudrais vous transmettre des vifs remerciements de la part du conseil d’administration de Global Port Services Burundi et de l’Assemblée Générale des Actionnaires pour les activités que vous avez réalisées au cours de l’année 2016 », a dit Ir Bonaventure Sinzobakwira, directeur général de GPSB.  Après avoir souhaité les vœux les meilleurs  au personnel, le DG a exprimé sa joie de voir que son homologue de l’AMPF a accepté d’être lui-même présent à ce rendez-vous ; les relations entre ces deux directions générales n’ayant pas été des meilleurs avant la prise de fonction de M. Nyandwi à l’AMPF.

«Je suis enchanté d’être assis avec le  directeur général de  l’AMPF, chose impensable en  2016 »

Prenant la parole, le DG de l’AMPF  promettra  de toujours développer  les  bonnes relations entre ces deux institutions. « Ce qui nous unit, ce sont les lois qui nous régissent », martèlera-t-il.

De son côté, le représentant des travailleurs  saluera l’initiative de la direction de GPSB de mettre les travailleurs ensemble,  brisant ainsi la routine qui veut que, le reste de l’année, les employés soient unis principalement  par le service. Et de souhaiter qu’à la prochaine occasion, le personnel puisse partager cette joie de communier autour d’un verre avec les conjoints.

 

0 0 Continue Reading →

Adapted cranes at the port of Bujumbura, to facilitate the movement of goods

The unloading services at the port of Bujumbura are multiple and varied depending on the nature and weight of the goods. GPSB as the dealer company has a range of gears well-adapted to each task for a better service of its customers.

“We believe we are well equipped to accomplish all the tasks and services of a modern port. In fact, the port of Bujumbura is the largest and most equipped port on Lake Tanganyika”, resources from the GPSB.
This is not a self-glorification at all. As a proof: the company loads a total of 980 tons of diverse merchandises per day; and it has always been up to the task.
To handle all this volume, in addition to the 45T TEREX- Chariot for lifting containers of all dimensions, GPSB owns 9 small 4.5 ton forklift trucks. These are used for unloading trucks and for placing goods on pallets destined to enter the storage hangars.
GPSB also operates “KARMAR”, a machine of 25 tons of capacity. Apart from that, GPSB also uses “TAYLOR” with a capacity of 20 tons. All these machines have forks to unload the 20-foot containers.

Port wharf cranes

The GPSB has also a mobile wheeling crane “PINGUELY”, a crane adapted to the packaging of various weights up to 80 tons. It has also four “TITAN” brand dock cranes used in the unloading of goods arriving by boat with a capacity of 4.5 tons each.

Lastly, the port of Bujumbura has a “DERRICK” brand fixed crane with a capacity of 50 tons for handling heavy containers and packages arriving by boat.

Note that the GPSB machines can be rented by customers who would prefer them for their efficiency and robustness.

0 0 Continue Reading →